La plus haute tour en Afrique

La réalisation de ce projet nécessitera un budget de 3 milliards de DH.
Sa Majesté le Roi Mohammed VI lance à Salé les travaux de construction d’une tour de 45 étages dans la vallée de Bouregreg

La plus haute en Afrique, cette tour de 250 m de hauteur, symbole d’émergence et de rayonnement, intègrera dans sa conception des technologies de nouvelle génération
Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, mercredi sur la rive droite de Bouregreg (préfecture de Salé), au lancement des travaux de construction d’une tour de 45 étages, un projet phare qui complète et enrichit le nouveau plan d’aménagement de la vallée de Bouregreg. La plus haute en Afrique, cette tour de 250 m de hauteur, symbole d’émergence et de rayonnement, intègrera dans sa conception des technologies de nouvelle génération permettant une meilleure efficacité énergétique, dans la droite ligne des engagements du Maroc en faveur du développement durable. En effet, un tiers de la surface totale de la façade sera couvert de panneaux photovoltaïques devant satisfaire les besoins de la tour en électricité.

Édifiée par le Groupe Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE Bank) sur un terrain de 3 hectares, la future tour devra abriter un auditorium de 350 places, des services et des commerces au rez-de-chaussée, une composante bureaux sur les 12 premiers étages, une partie résidentielle du 13e au 26e étage (55 appartements) et un hôtel de luxe aux étages supérieurs. Les quatre derniers étages seront réservés à des appartements de très haut standing. Cette multifonctionnalité fera du projet un investissement porteur, un levier de succès pour son environnement et une source de confort et d’ergonomie pour ses résidents.
Cette tour, dont la réalisation nécessitera un budget prévisionnel de l’ordre de 3 milliards de dirhams, constituera le point culminant de la nouvelle séquence d’aménagement de la vallée de Bouregreg, une des principales composantes du programme intégré de développement de la ville de Rabat 2014-2018 «Rabat Ville Lumière, Capitale marocaine de la culture», lancé par le Souverain en mai 2014.
Cette nouvelle séquence d’aménagement prévoit également la réalisation de plusieurs équipements innovants, à savoir le Grand Théâtre de Rabat, la Maison des arts et de la culture, la Bibliothèque des archives nationales du Royaume du Maroc, le Musée archéologique et des sciences de la terre, un Cinéma multiplexe, une galerie de sculpture, une Marina, un Art hôtel, une Marina hôtel, un Mall et des commerces, un Business Center, des résidences et des équipements publics et privés.

Comments are closed.